Bien-être

Rédiger un journal pour se détendre au quotidien

29 janvier 2018

La première question que l’on se pose est: dois-je vraiment me déplacer à la FNAC la plus proche pour m’acheter un journal et un joli crayon pour commencer à me détendre ?

Il existe des alternatives à ce bon vieux journal intime. Mais avant de plonger dans le sujet, faisons un rapide état des lieux.

Le journal intime, le classique 

Une feuille de papier, un cahier, nos mots, notre histoire. C’est bien d’écrire nos émois. On les relit quelques temps après et on en rit ou alors on se dit que ce n’était peut-être rien finalement. Si on n’arrive pas à s’en remettre on déchire la page, on l’a coloris en noire, on jette de la peinture dessus, on colle une autre page pour tout recommencer.

Wreck This Journal : To Create is to Destroy (Détruisez ce Journal : Créer c’est Détruire) de Keri Smith

Ce nom l’indique, c’est un journal qui à la fin doit être détérioré. C’est un cahier qui contient des consignes pour le détruire de façon créative. Il existe en anglais mais également en français. On y dessine, verse du café, marche dessus, gribouille…

C’est un très bon moyen de lâcher sa créativité en dehors des lignes et des normes d’un journal classique.

Diariste : le journal intime en ligne

Ce journal peut être enregistré de manière écrite, audio ou vidéo. Il peut être en public ou en privé, ça permet aussi de lire le journal des autres internautes inscrits. Il est gratuit, imprimable et existe en version mobile.

Son avantage est qu’il est accessible de partout. Très pratique lorsque j’ai besoin de m’exprimer spontanément. J’apprécie également que la forme peut être écrite, audio ou vidéo. Très bon moyen d’évacuer ses émotions.

642 Things to Write Journal

Un journal pratique pour les personnes en perte d’inspiration devant une feuille blanche. Il indique des sujets ou pose des questions. C’est un journal qui nous permet de chercher au fond de nous-même de façon peut-être robotique( au premier abord), mais inspirante.

Se fatiguer avec du sport

C’est pratique en été comme en hiver et toutes saisons. La salle de sport. De plus on a le choix de ce que l’on veut travailler. C’est une solution pour faire plusieurs sports. zumba, gym, cardio, stretching, renforcement musculaire, vélo d’appartement… Parfois c’est trop cher, parfois on n’a pas vraiment envie de passer son temps encore enfermé. Alors on peut faire le choix d’être un sportif d’extérieur.

On prend un vélo pour faire ses courses. Il est aussi souvent une lueur d’espoir quand on veut éviter tous ces transports bondés. On peut aussi le prendre pour simplement se balader. C’est écologique et un choix quand il est possible d’aller d’un point à un autre avec ce moyen. Et puis, pourquoi pas personnaliser son vélo ? J’aime bien y mettre de la couleur, des accessoires, des fleurs, un panier…

Quand on n’a pas de vélo on part courir. Il existe de multiples applications qui proposent des trajets quand on manque d’idéess. Certaines nous montrent même notre évolution à chaque course.
Si on aime l’eau on peut aussi faire de la natation, c’est un sport très sain pour tout le corps et la détente. On peut tester l’aqua bike, qui est parfois proposé dans des ateliers, si on trouve redondant de simplement nager.

Si vraiment on ne veut pas (re)sortir de chez soi, on peut trouver des exercices motivants sur le web.

S’assoir sur un banc

Pourquoi pas simplement partir s’assoir sur un banc, comme disait Renaud « et m’assoir sur un banc cinq minutes avec toi et regarder les gens tant que y’en a ». C’est poétique d’être sur un banc parfois. On choisit entre solitude et être entouré de personnes que l’on peut observer. La solitude nous aidera à penser alors que le fait d’avoir du mouvement et d’observer nous fera oublier nos pensées. Il y aura peut-être d’autres personnes qui viendront à vos côtés. C’est bien aussi pour les rencontres. On se met à discuter et on oublie le temps qui passe.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply